Pour les aidants et leurs proches

Comment garder une bonne relation avec le proche dont je suis l'aidant ?

CU
Communication

Prendre soin d’un proche diminué par l’âge, un handicap ou la maladie est un acte d'amour et de dévouement immense. Mais, passer du rôle de proche à celui d’aidant familial peut apporter son lot de bouleversements et impacter la bonne relation initiale. Voici quelques conseils pour aider à préserver le lien entre l’aidant et l’aidé.

1 - Maintenez la communication

La communication est la clé de tout, surtout lorsqu'il s'agit d'une relation aidant-aidé. Votre proche peut en effet avoir des difficultés à accepter la main tendue que vous lui offrez, alors, assurez-vous qu’il se sente autant entendu et compris que possible. Écoutez ses préoccupations et ses peurs sans jugement. En retour, ne gardez pas pour vous tout ce que vous ressentez. Au contraire, partagez également vos propres sentiments. En optant pour une communication ouverte, la confiance entre votre proche et vous sera renforcée.

2 - Respectez ce que votre proche sait encore faire

Il peut être tentant de vouloir tout faire à la place de votre proche pour le soulager, avec toutes les bonnes intentions possibles. Toutefois, cette aide peut parfois être mal perçue si votre proche se sent trop infantilisé. S’il peut encore réaliser certains gestes ou prendre des décisions, tâchez donc de le laisser faire. Agir de cette manière peut renforcer son estime de soi et préserver sa dignité, ce qui rendra vos rapports plus apaisés.

3 - Partagez des moments de qualité

Si les moments d’aide prennent une place centrale dans votre relation, tentez toutefois de ne pas laisser vos rapports être définis uniquement par les soins que vous prodiguez. Prenez le temps de partager des moments agréables avec un proche, comme discuter de souvenirs ou écouter de la musique ensemble. Ces moments de qualité peuvent renforcer votre relation et apporter de la joie à chacun.

4 - Célébrez les petites victoires

Malgré les défis du quotidien, essayez de maintenir une attitude positive le plus possible. Bien qu’il soit normal de se focaliser sur les choses compliquées du quotidien, tentez de valoriser aussi les petites victoires et les moments heureux avec votre proche. La positivité et les encouragements peuvent aider votre proche à garder le moral et rendre ainsi votre relation plus belle.

5 - Prenez soin de vous-même

Si ce conseil est toujours le plus complexe à appliquer, il est toutefois important de ne pas négliger votre bien-être. Il est facile de s'oublier lorsque l'on s'occupe d'un proche, mais n’oubliez pas qu’un aidant épuisé ne pourra pas offrir le meilleur de lui-même. Prenez le temps de vous reposer, de faire des activités qui vous plaisent et de maintenir une vie sociale. Si vous avez besoin d’aide extérieure, sachez qu’Unaide propose des forfaits de relayage pour les aidants familiaux pour vous aider à recharger vos batteries tout en étant assuré que votre proche soit entre de bonnes mains. 

👉 Si vous souhaitez en savoir plus sur nos différents forfaits de relayage, rendez-vous dès maintenant sur notre site : https://unaide.fr/aide-aux-aidants-relayage 

CU
Communication

Cela pourrait vous intéresser

Voici une sélection d'articles que nous vous propopons

Gérer le stress et la culpabilité en tant que proc...

Si vous êtes un aidant familial, vous savez à quel point votre rôle est précieux, mais i...

Le témoignage de Mohamed

Il y a quelques jours, Mohamed nous a accordé un peu de son temps afin de nous raconter...

Crédit d'Impôt : avance immédiate ?

Suis-je éligible au Crédit d'Impôt ?  Tout le monde est éligible à la déduction du...