Pour les aidants et leurs proches

Vivre chez soi : éviter les chutes à la maison

CU
Camille

Le risque de chute chez les personnes fragilisées par l'âge, une maladie ou un handicap est une préoccupation importante pour les aidants familiaux et les personnes concernées elles-mêmes. La chute peut causer des blessures graves qui peuvent avoir des conséquences durables sur la qualité de vie de la personne. Dans cet article, nous allons parler de ce risque et donner quelques conseils bienveillants pour les aidants familiaux et les personnes fragilisées.

Anticiper le risque de chutes, et être en sécurité à la maison

Le risque de chute peut être plus élevé chez les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques, ou les personnes souffrant de troubles de l'équilibre. En outre, les personnes atteintes d'un handicap physique ou mental peuvent également être plus vulnérables aux chutes. Les causes de la chute peuvent être multiples : faiblesse musculaire, vertiges, perte de conscience, étourdissements, troubles de la vision, mauvaise circulation sanguine, prise de médicaments, mauvaises chaussures, etc.

Lorsque les personnes fragilisées sont seules chez elles, le risque de chute peut être encore plus élevé. En effet, si elles tombent et qu'elles ne peuvent pas se relever, elles peuvent rester allongées sur le sol pendant des heures voire des jours, ce qui peut entraîner des complications médicales graves.

C'est pourquoi il est important de mettre en place des mesures de prévention pour éviter les chutes. Voici quelques conseils pour les aidants familiaux et les personnes fragilisées :

  • Évitez de laisser des objets au sol qui pourraient entraver la marche.

  • Assurez-vous que les tapis sont bien fixés et qu'ils ne glissent pas.

  • Évitez les chaussures à semelles glissantes.

  • Installez des rampes d'accès dans les escaliers et dans la salle de bain.

  • Assurez-vous que la maison est bien éclairée, en particulier dans les zones de passage.

  • Utilisez un téléphone portable ou un système de téléassistance pour pouvoir appeler à l'aide en cas de besoin.

  • Si possible, faites régulièrement de l'exercice physique pour renforcer les muscles et améliorer l'équilibre.

  • Prenez soin de votre santé en consultant régulièrement votre médecin et en suivant les traitements prescrits.


Vous hésitez encore sur la mise en place d'un dispositif de téléassistance ? 

  • Choisissez un système de téléassistance fiable, facile à utiliser et qui convient aux besoins de la personne concernée. Discutez-en avec l'équipe de coordination Unaide ou avec votre aide à domicile directement lors de la prochaine prestation. Il existe plusieurs types de systèmes de téléassistance, tels que les boutons d'alerte, les montres connectées... Il est important de choisir celui qui convient le mieux aux besoins de la personne.

  • Expliquez à la personne concernée comment utiliser le système de téléassistance et assurez-vous qu'elle sait comment appeler à l'aide en cas de besoin. Il peut également être utile de faire des tests réguliers pour s'assurer que le système fonctionne correctement.

  • Informez les secours ou le centre d'appels de la personne concernée de son état de santé, de ses besoins spécifiques et de ses coordonnées. Cela permettra aux secours de répondre plus rapidement et plus efficacement en cas d'urgence.

  • Veillez à ce que le système de téléassistance soit toujours en état de fonctionnement. Il est important de changer les piles ou de recharger les batteries régulièrement, et de s'assurer que les connexions sont stables.

  • N'oubliez pas de prendre en compte la vie privée de la personne concernée. Il est important de respecter son intimité et de ne pas utiliser le système de téléassistance à des fins d'espionnage. Assurez-vous que la personne concernée est d'accord avec l'utilisation du système de téléassistance et qu'elle comprend comment il fonctionne.

  • Enfin, assurez-vous que la personne concernée est à l'aise avec l'utilisation du système de téléassistance et qu'elle comprend les avantages et les limites de celui-ci. Cela peut aider à réduire l'anxiété et à augmenter le sentiment de sécurité et de confort de la personne.

CU
Camille

Cela pourrait vous intéresser

Voici une sélection d'articles que nous vous propopons

Crédit d'Impôt : avance immédiate ?

Suis-je éligible au Crédit d'Impôt ?  Tout le monde est éligible à la déduction du...

Osez parler de sa fin de vie

Discuter de la mort n’est pas un sujet facile à aborder, alors quand il s’agit de s’expr...

Le témoignage de Mohamed

Il y a quelques jours, Mohamed nous a accordé un peu de son temps afin de nous raconter...

Commentaires 0

Aucun commentaire pour le moment.
Laisser un commentaire